Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG DE LA MESSAGERE
  • : Blog destiné aux jeunes chrétiens aimant la louange prophétique.
  • Contact

Profil

  • LA MESSAGERE
  • 17 ans. Baptisée du Saint Esprit à 13 ans
Chantre dans la Maison de l'Eternel
  • 17 ans. Baptisée du Saint Esprit à 13 ans Chantre dans la Maison de l'Eternel

Praise The Lord

Recherche

pic-000017 ThePropheticMantle AnaMe
Le Seigneur dit une parole et les
Messagères de Bonne Nouvelle
sont une grande armée. 
Ps 68-12

Archives

BIENVENUE

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 13:35

 


1. Ne rater pas le bateau.

2. Se souvenir que nous sommes tous dans le même bateau.

3. S’organiser avant. Il ne pleuvait pas quand Noé a construit l'Arche.

4. Rester en forme. Quand vous avez 600 ans, quelqu'un peut te demander d’accomplir
quelque chose de vraiment grand.

5. N'écouter pas de critiques; mais continuer le travail qui doit être fait.

6. Construire son avenir sur du terrain élevé.

7. Pour une meilleure sécurité, voyager en paires.

8. La vitesse n'est pas toujours un avantage. Les escargots étaient à bord avec le
    guépards.

9. Quand tu es stressé(e), laisse toi flotter un moment.

10. Souviens-toi, l'Arche a été construite par les amateurs; le Titanic par les                         professionnels.

11. Peu importe la tempête, quand tu es avec Dieu,    il y a toujours un arc-en-ciel qui t’attend.

Un dernier conseil personnel... n'invite pas les piverts!!!!

(Auteur inconnu)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jud' E. 30/01/2010 23:17


Coucou Nana =)
De passage sur ton blog ^^
Bises Bises
A++


LA PENSEE DU JOUR

Joël 2:3-18:

Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu'il n'y en a jamais eu, Et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des âges.

 Devant lui est un feu dévorant, Et derrière lui une flamme brûlante; Le pays était auparavant comme jardin d'Éden, Et depuis, c'est un désert affreux: Rien ne lui échappe. A les voir, on dirait des chevaux, Et ils courent comme des cavaliers. A les entendre, on dirait un bruit de chars Sur le sommet des montagnes où ils bondissent, On dirait un pétillement de la flamme du feu, Quand elle consume le chaume. C'est comme une armée puissante Qui se prépare au combat. Devant eux les peuples tremblent, Tous les visages pâlissent. Ils s'élancent comme des guerriers, Ils escaladent les murs comme des gens de guerre; Chacun va son chemin, Sans s'écarter de sa route. Ils ne pressent point les uns les autres, Chacun garde son rang; Ils se précipitent au travers des traits Sans arrêter leur marche. Ils se répandent dans la ville, Courent sur les murailles, Montent sur les maisons, Entrent par les fenêtres comme un voleur. Devant eux la terre tremble, Les cieux sont ébranlés, Le soleil et la lune s'obscurcissent, Et les étoiles retirent leur éclat. L'Éternel fait entendre sa voix devant son armée; Car son camp est immense, Et l'exécuteur de sa parole est puissant; Car le jour de l'Éternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir? 

 Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre coeur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations!

Déchirez vos coeurs et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu'il envoie.

Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu?

Sonnez de la trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle!

Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! Assemblez les vieillards, Assemblez les enfants, Même les nourrissons à la mamelle! Que l'époux sorte de sa demeure, Et l'épouse de sa chambre!

Qu'entre le portique et l'autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l'Éternel, Et qu'ils disent: Éternel, épargne ton peuple! Ne livre pas ton héritage à l'opprobre, Aux railleries des nations! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: Où est leur Dieu?

L'Éternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple.


praying hands